Hong Kong

Perle de l’Orient, tradition britannique,
Tu brillas par l’opium, culture botanique
Qui fit ta renommée, fumée qui monte aux cieux
Eden artificiel pour le plaisir des yeux.
Dans tes jonques la soie partait pour l’occident
Et le thé naviguait en un commerce ardent.

Le Bouddha de Lantau sur l’une de tes îles
Est garant de ton bien, des destinées fertiles
De tous tes citoyens, commerçants ou pêcheurs
Patrons et ouvriers, cuistots ou bien chercheurs.

Les tramways ancestraux ou le funiculaire
Sont l’âme transporteuse en ce haut lieu binaire
Où les bateaux relient deux quartiers qui s’admirent
Où la baie sert d’écrin aux reflets qui les mirent.
Et lorsque vient le soir, la ville illuminée
Est plaisirs de la nuit jusque potron-minet.

Oui Hong Kong aujourd’hui, tu restes fantastique
De tes tours la lumière en spectacle emphatique
Illumine les cieux qu’elles défient nombreuses
Symbole incandescent de fièvres acquéreuses.